Coca-Cola, une marque qui laisse le choix

In communication, innovation, News by sa_admin Comments

Comment Coca Cola arrive a se défaire de sa mauvaise réputation ?

La multinationale, leader sur le marché français, est de plus en plus concurrencée et a ainsi décidé de différencier son offre en proposant 4 différentes déclinaisons (Coca-cola, Coca-cola light, Coca-cola zéro, Coca-cola life). Elle a améliorer ses ventes l’année dernière de 3%.

Ce n’est pas seulement pour des raisons purement concurrentielles que Coca Cola a choisi cette diversification, mais c’est aussi pour apporter une réponse aux critiques constantes concernant la responsabilité de la marque sur l’obésité. Compte tenu des problèmes de santé publique que rencontre les sociétés contemporaines, cette polémique est un réel risque de réputation de marque.

Coca Cola a ainsi décidé de lancer une offensive marketing mettant sur le même pieds d’égalité l’ensemble des déclinaisons de Coca Cola en responsabilisant le consommateur qui a désormais le choix. Céline Bouvier, directrice marketing de Coca France annonce franchir une nouvelle étape « Nous n’avons plus qu’une marque qui porte quatre produits égaux ». Une première grande campagne à promouvoir Coca Cola (sans préciser duquel il s’agit) sera lancée en mai mettant en avant « le choix et le bonheur ».

Cette opération a pour objectif de recentrer les investissements publicitaires sur une seule marque et d’être plus efficace pour le même budget mais aussi de rappeler que l’offre Coca, c’est trois boissons sans sucre ou peu sucrées et une seule boisson très sucrée. C’est au client averti de choisir ce qu’il veut boire mais plus que cela : quel mode de vie il veut adopter sans pour autant renier l’esprit, la philosophie de la marque.

Le dernier Coca Cola life est un parfait exemple du choix d’une boisson selon sa santé mais aussi son mode de vie. Première déclinaison à rompre avec la couleur rouge, contenant de l’extrait de stévia (une plante donnant un goût sucré sans calories), Coca Cola life permet de dégager non seulement la marque de sa mauvaise image de boisson trop sucrée mais aussi de la mauvaise réputation récente des édulcorants chimiques accusés de provoquer des cancers. La stratégie « une marque, 4 déclinaisons » a permis au green Coca Cola de trouver rapidement sa place. En avril 2015, la boisson était connue de 40% des Français, moins de 4 mois après son lancement.